15.2.13

Chroniques de l'oiseau à ressort (71) : mort


"Je fermai les yeux, tentai d'accueillir sereinement la mort qui s'approchait. Je m'efforçais de ne pas avoir peur. Au moins, je laisserais quelques petites choses derrière moi, c'était une consolation. Une bonne nouvelle. Les bonnes nouvelles s'annonçaient toujours à voix basse. J'essayai de sourire en me rappelant cette phrase, mais je n'y parvins pas. "J'ai quand même peur de mourir" dis-je à voix basse. Ce serait ça,  mes derniers mots, finalement. Pas particulièrement mémorables, mais il était trop tard pour en changer. "
MURAKAMI Haruki, Chroniques de l'oiseau à ressort, 3e partie l'oiseleur, ch. 37 : Rien qu'un couteau réel; la fameuse prophétie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire