16.8.18

variations gnocchesque (3) : du cru encore

Mini tomates allongées, petits boursins apéros, basilic de la terrasse, un filet d'huile d'olive, sauce ponju ...

21.7.18

Ma coupe du monde à la montagne


La finale au milieu des montagnes a commencé dans la voiture, sur France Inter. J'avoue avoir hésité à quitter ma voiture, tant j'aime "regarder" les matchs à la radio (mon tout premier, c'était au Portugal en 82 avec l'affaire Schuemacher en direct). Finalement, c'est sur l'écran géant de la station, dans la salle des fêtes, que j'ai vécu l'événement. Si proche de la vie quotidienne, de notre vie : des moments de génie, et de grosses bêtises. Et la joie toute simple des spectateurs, certains déguisés de façon adorablement ridicules. Moi, la grande solitaire, plutôt agoraphobe, j'ai vibré en communauté, et j'ai aimé ça.
Puis ça a été la liesse, avec les moyens montagnards du bord.



Le lendemain, bien sûr, certains n'avaient pas changé : voitures brûlées, vitrines cassées. Le réflexe immédiat de l'injure, de la mesquinerie, des règlements de compte (surtout ne pas oublier Finkielkraut). Tant pis pour eux. j'ai gardé ma joie simple, celle du partage avec des inconnus, même si je ne sais pas pour qui ils ont voté. C'était bien.

19.7.18

Comme dans mon livre de Géographie

photo d'Hatsuo Adachihara

Une étrange émotion m'étreint lorsqu'en haut du glacier, le guide nous a montré le Mont Blanc au loin. Il n'apparaissait pas comme la plus belle montagne, autour de nous il y en avait de plus découpées, de plus impressionnantes, de plus attirantes. Il était loin, et n'apparaissait pas si haut, à côté des Ecrins juste voisin, d'où nous avions vu de la lunette de la table d'orientation des gens encordés traverser le flanc.
Non, juste l'émotion de l'écolière, à la vue de la montagne sortie du livre de Géographie, avec en légende, en bas, en gras 4807m.
Juste parce que c'était lui, sur la grande carte du relief de la
France accrochée au dessus du tableau noir, dont le nom était écrit en gros, sauf lorsqu'on tournait du côté de la carte muette le jour de l'interrogation écrite.
Je vais chercher un poster du Mont Blanc et je vais l'accrocher dans ma nouvelle classe, à la rentrée.

21.5.18

De Pessah à Chavouot : Arrivée : Psaume 50

traduction du rabbinat

-->
1 Psaume d’Assaph. Le Dieu tout-puissant, l’Eternel parle; il adresse un appel à la terre, du soleil levant jusqu’à son couchant. 2 De Sion, ce centre de beauté, l’Eternel rayonne. 3 Il s’avance, notre Dieu, et ce n’est pas en silence: devant lui, un feu qui dévore, autour de lui gronde la tempête. 4 Il adresse son appel aux cieux d’en haut ainsi qu’à la terre, en vue de juger son peuple: 5 "Rassemblez-moi mes pieux serviteurs, qui ont sanctionné mon alliance par un sacrifice!" 6 Et les cieux proclament sa justice, car c’est Dieu qui est le juge. Sélah! 7 Ecoute, mon peuple, je veux parler; Israël, je veux t’adjurer solennellement: Je suis Dieu, ton Dieu! 8 Ce n’est pas pour tes sacrifices que je te reprends: tes holocaustes sont constamment sous mes yeux. 9 Je ne réclame pas de taureau de ta maison, ni des béliers de tes parcs. 10 Car à moi sont tous les fauves de la forêt, les bêtes qui peuplent par milliers les montagnes. 11 Je connais tous les oiseaux des hauteurs, tout ce qui se meut dans les champs est à ma portée. 12 Dussé-je avoir faim, je ne te le dirais pas, car l’univers, avec ce qu’il renferme, m’appartient. 13 Est-ce donc que je mange la chair des taureaux? Est-ce que je bois le sang des béliers? 14 En guise de sacrifice, offre à Dieu des actions de grâce, ainsi tu acquitteras tes vœux envers le Très-Haut. 15 Alors tu pourras m’appeler au jour de la détresse, je te tirerai du danger, et tu m’honoreras! 16 Quant au méchant, Dieu lui dit: "Qu’as-tu à proclamer mes statuts et à porter mon alliance sur tes lèvres? 17 Tu détestes pourtant la loi morale, et rejettes avec dédain mes paroles. 18 Vois-tu un voleur? Tu fais cause commune avec lui, tu t’associes avec des gens dissolus. 19 Tu donnes libre carrière à ta bouche pour le mal, et ta langue enfile des discours astucieux. 20 Tu t’installes pour déblatérer contre ton frère; sur le fils de ta mère tu jettes le déshonneur. 21 Voilà ce que tu fais, et je me tairais! T’imagines-tu que je puisse être comme toi? Je te reprendrai et te mettrai [mes griefs] sous les yeux." 22 Faites-y donc attention, vous qui oubliez Dieu, de peur que je ne sévisse, sans que personne puisse détourner mes coups. 23 Quiconque offre comme sacrifice des actions de grâce m’honore; quiconque dirige avec soin sa conduite, je le ferai jouir de l’aide divine.



traduction Louis Segond :
  1. Psaume d’Asaph.
    Dieu, Dieu, l’Éternel, parle, et convoque la terre,
    depuis le soleil levant jusqu’au soleil couchant.
  2. De Sion, beauté parfaite,
    Dieu resplendit.
  3. Il vient, notre Dieu, il ne reste pas en silence ;
    devant lui est un feu dévorant,
    autour de lui une violente tempête.
  4. Il crie vers les cieux en haut,
    et vers la terre, pour juger son peuple :
  5. Rassemblez-moi mes fidèles,
    qui ont fait alliance avec moi par le sacrifice !
  6. Et les cieux publieront sa justice,
    car c’est Dieu qui est juge.:Pause
  7. Écoute, mon peuple ! et je parlerai ;
    Israël ! et je t’avertirai.
    Je suis Dieu, ton Dieu.
  8. Ce n’est pas pour tes sacrifices que je te fais des reproches ;
    tes holocaustes sont constamment devant moi.
  9. Je ne prendrai pas de taureau dans ta maison,
    ni de bouc dans tes bergeries.
  10. Car tous les animaux des forêts sont à moi,
    toutes les bêtes des montagnes par milliers ;
  11. je connais tous les oiseaux des montagnes,
    et tout ce qui se meut dans les champs m’appartient.
  12. Si j’avais faim, je ne te le dirais pas,
    car le monde est à moi et tout ce qu’il renferme.
  13. Est-ce que je mange la chair des taureaux ?
    Est-ce que je bois le sang des boucs ?
  14. Offre pour sacrifice à Dieu des actions de grâces,
    et accomplis tes vœux envers le Très-Haut.
  15. Et invoque-moi au jour de la détresse ;
    je te délivrerai, et tu me glorifieras.
  16. Et Dieu dit au méchant :
    Quoi donc ! tu énumères mes lois,
    et tu as mon alliance à la bouche,
  17. Toi qui hais les avis,
    et qui jettes mes paroles derrière toi !
  18. Si tu vois un voleur, tu te plais avec lui,
    et ta part est avec les adultères.
  19. Tu livres ta bouche au mal,
    et ta langue est un tissu de tromperies.
  20. Tu t’assieds, et tu parles contre ton frère,
    tu diffames le fils de ta mère.
  21. Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu.
    Tu t’es imaginé que je te ressemblais ;
    mais je vais te reprendre, et tout mettre sous tes yeux.
  22. Prenez-y donc garde, vous qui oubliez Dieu,
    de peur que je ne déchire, sans que personne délivre.
  23. Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâces me glorifie,
    et à celui qui veille sur sa voie
    je ferai voir le salut de Dieu.

En ce dernier jour, voyageons à travers le monde, en attendant l'année prochaine, de Pessah à Chavouot, entre psaume 51 et 100 !






Mon extrait :
"Car tous les animaux des forêts sont à moi,
toutes les bêtes des montagnes par milliers ;
je connais tous les oiseaux des montagnes,
et tout ce qui se meut dans les champs m’appartient.
"

20.5.18

De Pessah à Chavouot : Psaume 49

traduction du rabbinat
-->
1 Au chef des chantres. Par les fils de Coré. Psaume. 2 Ecoutez ceci, vous toutes, ô nations, soyez attentifs, vous tous, habitants du globe, 3 les hommes d’humble condition comme les grands personnages, ensemble les riches et les pauvres! 4 Ma bouche prêche la sagesse, et la raison inspire les pensées de mon cœur. 5 Je prête l’oreille aux sentences poétiques, et prélude avec la harpe aux piquants aphorismes. 6 Pourquoi m’exposerais-je à avoir peur aux jours de l’adversité? à me voir enveloppé par le péché qui s’attacherait à mes talons? 7 De ceux qui se fient à leurs biens, et se glorifient de l’abondance de leurs richesses, 8 pas un ne saurait racheter son frère, ni donner à Dieu le coût de sa rançon. 9 Le rachat de leur âme est à trop haut prix, il faut y renoncer à jamais. 10 Pensent-ils donc vivre toujours, ne pas voir la tombe? 11 Ils remarquent pourtant que les sages meurent, tout comme périssent le fou et le sot, en laissant leurs biens à d’autres. 12 Ils s’imaginent que leurs maisons vont durer éternellement, leurs demeures de génération en génération, qu’ils attacheront leurs noms à leurs domaines. 13 Or les hommes ne se perpétuent pas dans leur splendeur; semblables aux animaux, ils ont une fin. 14 Cette attitude chez eux est pure folie: qu’ils puissent, de leur bouche, se déclarer satisfaits de l’avenir. Sélah! 15 Comme un troupeau ils s’avancent vers le Cheol; le matin venu, les hommes droits auront raison d’eux; le Cheol consume jusqu’à leur forme, ne leur servant [pas longtemps] de demeure. 16 Toutefois Dieu délivrera mon âme du Cheol, quand il lui plaira de me retirer. Sélah! 17 Ne sois pas alarmé si quelqu’un s’enrichit, et voit s’accroître le luxe de sa maison! 18 Car, quand il mourra, il n’emportera rien; son luxe ne le suivra point [dans la tombe]. 19 Il a beau se dire heureux durant sa vie, s’attirer des hommages par son bien-être: 20 il ira rejoindre la génération de ses pères, qui plus jamais ne verront la lumière. 21 L’homme, au sein du luxe, s’il manque de raison, est pareil aux animaux: sa fin est certaine.



traduction Louis Segond :
  1. Au chef des chantres. Des fils de Koré. Psaume.
  2. Écoutez ceci, vous tous, peuples,
    prêtez l’oreille, vous tous, habitants du monde,
  3. petits et grands,
    riches et pauvres !
  4. Ma bouche va faire entendre des paroles sages,
    et mon cœur a des pensées pleines de sens.
  5. Je prête l’oreille aux sentences qui me sont inspirées,
    j’ouvre mon chant au son de la harpe.
  6. Pourquoi craindrais-je aux jours du malheur,
    lorsque l’iniquité de mes adversaires m’enveloppe ?
  7. Ils ont confiance en leurs biens,
    et se glorifient de leur grande richesse.
  8. Ils ne peuvent se racheter l’un l’autre,
    ni donner à Dieu le prix du rachat.
  9. Le rachat de leur âme est cher,
    et n’aura jamais lieu ;
  10. ils ne vivront pas toujours,
    ils n’éviteront pas la vue de la fosse.
  11. Car ils la verront : les sages meurent,
    l’insensé et le stupide périssent également,
    et ils laissent à d’autres leurs biens.
  12. Ils s’imaginent que leurs maisons seront éternelles,
    que leurs demeures subsisteront d’âge en âge,
    eux dont les noms sont honorés sur la terre.
  13. Mais l’homme qui est en honneur n’a point de durée,
    il est semblable aux bêtes que l’on égorge.
  14. Telle est leur voie, leur folie,
    et ceux qui les suivent se plaisent à leurs discours.:Pause
  15. Comme un troupeau, ils sont mis dans le séjour des morts,
    la mort en fait sa pâture ;
    et bientôt les hommes droits les foulent aux pieds,
    leur beauté s’évanouit, le séjour des morts est leur demeure.
  16. Mais Dieu sauvera mon âme du séjour des morts,
    car il me prendra sous sa protection.:Pause
  17. Ne sois pas dans la crainte parce qu’un homme s’enrichit,
    parce que les trésors de sa maison se multiplient ;
  18. car il n’emporte rien en mourant,
    ses trésors ne descendent point après lui.
  19. Il aura beau s’estimer heureux pendant sa vie,
    on aura beau te louer des jouissances que tu te donnes,
  20. tu iras néanmoins au séjour de tes pères,
    qui jamais ne reverront la lumière.
  21. L’homme qui est en honneur, et qui n’a pas d’intelligence,
    est semblable aux bêtes que l’on égorge.


Mon extrait :
"j’ouvre mon chant au son de la harpe "