3.3.13

Fragments du quotidien (2) : hiver/printemps

 Autour de Peillon, par un impromptu de balade, dans un impromptu de soleil, les traces de neige du début de semaine n'avaient pas totalement disparu de l'ombre. Mais dans la lumière, à l'abri des murs, sept petites asperges sauvages avaient percé la terre et évidemment, je n'ai pas résisté à les mettre au menu du soir. Goût du trop peu, mais tellement fort.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire